Determinatives Again: A Response to Lenchuk and Ahmed

  • Brett Reynolds

Abstract

In their reply to Reynolds (2013), Lenchuk and Ahmed deny that determina- tives can participate in the partitive construction as described and claim that the set of independent possessive pronouns (e.g., my, your, its, etc.) are actually determinatives. Their arguments hinge on a very peculiar understanding of the word can and a failure to recognize that words in different categories may share a shape; they do not succeed. Nevertheless, I agree with Lenchuk and Ahmed that a consistent distinction between function and category should be maintained. ESL grammars don’t do this, and they should.

Dans leur critique de Reynolds (2013), Lenchuk et Ahmed nient que les détermi- nants puissent participer à la construction partitive telle que décrite, et affirment que l’ensemble de pronoms possessifs indépendants (par ex. my, your, its, etc.) sont en réalité des déterminants. Leurs arguments reposent sur une interprétation bien particulière du mot can ainsi que sur un manque de reconnaissance que les mots de différentes catégories puissent partager une même forme; leurs arguments ne sont pas convaincants. Toutefois, je suis d’accord avec Lenchuk et Ahmed qu’il faudrait maintenir une distinction cohérente entre la fonction et la catégorie. Les grammaires en ALS ne le font pas, et elles devraient le faire.

Published
2014-11-02
How to Cite
Reynolds, B. (2014). Determinatives Again: A Response to Lenchuk and Ahmed. TESL Canada Journal, 31(2), 89. https://doi.org/10.18806/tesl.v31i2.1179
Section
Perspectives