Perceptions of People in Canada: Canadian-Born vs. Internationally- Born Postsecondary Students’ Perspectives

  • Shira Packer
  • Dana Lynch

Abstract

Explicit sociolinguistic instruction in language classrooms has become more widely accepted than ever, but the understanding and teaching of Canadian cul- ture remains a controversial issue, particularly as Canadian culture becomes increasingly diverse. The degree to which Canadians are perceived to exhibit char- acteristics such as “politeness” and “friendliness” has stirred debate, particularly in ESL (English as a second language) and EAP (English for academic purposes) classrooms, owing to differing personal experiences and acculturation processes. This Canada-wide, mixed-methods study compared Canadian-born (CB) and internationally-born (IB) postsecondary students’ and recent graduates’ percep- tions of people in Canada. Employing social media outreach, the study consisted of an online survey and follow-up e-interviews. Emphasis is given to quantitative rather than qualitative data analysis. Findings suggest that the overall percep- tions of CB and IB groups are more similar than different. However, when un- prompted, CB respondents are more likely than IB respondents to perceive people in Canada as “polite,” “kind,” and “caring.” In addition, Likert-scale results demonstrate that CB respondents are significantly more likely to perceive people in Canada as “funny,” “intelligent,” “caring,” and “hardworking.” Implications are drawn for the degree to which IBs are acculturating to Canadian society and the extent to which a positive acculturation process can be explicitly addressed in ESL/EAP programs.

Si l’enseignement explicite de la sociolinguistique dans les cours de langue est plus accepté que jamais, les conceptions et l’enseignement de la culture canadienne de- meurent un sujet controversé, surtout que la culture se diversifie davantage. La mesure dans laquelle l’on perçoit que les Canadiens sont « polis » et « aimables » a suscité des débats, notamment dans les cours d’ALS et d’anglais académique où les expériences personnelles et l’acculturation varient d’une personne à l’autre. Cette étude à méthodologie mixte s’est déroulée à l’échelle du Canada et a com- paré les perceptions de gens au Canada qu’ont des étudiants nés au Canada et nés à l’étranger, au postsecondaire ou récemment diplômés. Profitant des mé- dias sociaux, cette recherche a comporté une enquête et des entrevues de suivi en ligne. Nous avons misé sur une analyse quantitative plutôt que qualitative des données. Les résultats suggèrent que les perceptions globales des deux groupes se ressemblent plus qu’elles ne se distinguent. Toutefois, les étudiants nés au Canada ont proposé spontanément que les Canadiens étaient « polis », « gentils » et « bienveillants » plus souvent que les étudiants nés à l’étranger. De plus, selon une échelle de Likert, les étudiants nés au Canada sont significativement plus portés à percevoir les gens au Canada comme étant « drôles », « intelligents », « attentionnés » et « travaillants ». Nous présentons les incidences liées à la mesure dans laquelle les étudiants nés à l’étranger s’intègrent à la société cana- dienne et les conséquences de la possibilité d’évoquer de façon explicite un proces- sus d’acculturation positive dans les programmes d’ALS et d’anglais académique.

Published
2014-04-22
How to Cite
Packer, S., & Lynch, D. (2014). Perceptions of People in Canada: Canadian-Born vs. Internationally- Born Postsecondary Students’ Perspectives. TESL Canada Journal, 31(1), 59. https://doi.org/10.18806/tesl.v31i1.1167
Section
Articles