TESL Canada Journal https://teslcanadajournal.ca/index.php/tesl <p>TESL Canada Journal, established in 1984, is a refereed journal for practicing teachers, teacher educators, graduate students, and researchers. TESL Canada Journal invites the submission of unpublished manuscripts about the learning and teaching of official languages; second language teacher education; and the maintenance and development of minority, heritage, or Aboriginal languages.</p> <p>This publication is funded by a grant from the Social Sciences and Humanities Research Council of Canada under its program to encourage the dissemination of information on the teaching and learning of English and French as second languages in Canada.&nbsp;</p> <p>This journal provides immediate open access to its content on the principle that making research freely available to the public supports a greater global exchange of knowledge.</p> en-US teslcanadajournal@tesl.ca (TESL Canada Journal) teslcanadajournal@tesl.ca (Editorial Assistant) Wed, 02 Dec 2020 00:00:00 -0800 OJS 3.1.1.2 http://blogs.law.harvard.edu/tech/rss 60 A Word From The Editors https://teslcanadajournal.ca/index.php/tesl/article/view/tesl.v37i2.1342 Antonella Valeo, Eva Kartchava ##submission.copyrightStatement## https://teslcanadajournal.ca/index.php/tesl/article/view/tesl.v37i2.1342 Wed, 02 Dec 2020 00:00:00 -0800 The Amount and Usefulness of Written Corrective Feedback Across Different Educational Contexts and Levels https://teslcanadajournal.ca/index.php/tesl/article/view/tesl.v37i2.1333 <p>This study examined and compared different written corrective feedback techniques used by English as a second language (ESL) teachers in three different educational contexts and levels (primary, secondary, and college) in Quebec, Canada. In particular, it examined whether there were any differences in the types of errors made, the kind and degree of feedback provided, as well as the students’ ability to incorporate the feedback while revising their texts. Data were collected at the three aforementioned contexts from six ESL teachers in their intact classes when they corrected their students’ (N = 128) written essays (drafts and revisions). Results revealed an important difference across the three levels in terms of students’ errors, teachers’ feedback, and students’ revisions. They showed that (a) while grammatical errors were made more frequently by primary students, lexical errors were made more frequently by college students; (b) primary and secondary students received more direct than indirect feedback, while college students received more indirect feedback; (c) the secondary and college students were more successful in incorporating the feedback into their revisions than primary students.</p> <p>La présente étude a examiné et comparé plusieurs techniques de rétroactions correctives écrites utilisées par des enseignants d’anglais langue seconde (ALS) dans trois contextes et niveaux d’éducation différents (primaire, secondaire et collégial) au Québec, au Canada. En particulier, elle a examiné s’il existait des différences dans les types d’erreurs qui étaient faites, quelle sorte et quel niveau de rétroaction étaient fournis ainsi que la capacité des élèves à intégrer la rétroaction lorsqu’ils révisaient leurs textes. On a recueilli des données dans les trois contextes susmentionnés auprès de six enseignants d’ALS dans leurs classes intactes lorsqu’ils corrigeaient les rédactions (brouillons et révisions) de leurs élèves (N = 128). Les résultats ont révélé une différenc importante dans les trois niveaux en ce qui concerne les erreurs des élèves, la rétroaction des enseignants et les révisions des élèves. Les résultats ont montré que (a), alors que les élèves de primaire faisaient plus d’erreurs grammaticales, les élèves de collège faisaient plus d’erreurs lexicales; (b) les élèves de primaire et de secondaire recevaient plus de rétroaction directe qu’indirecte, alors que les élèves de collège recevaient plus de rétroaction indirecte; (c) les élèves de secondaire et de collège réussissaient mieux à incorporer la rétroaction dans leurs révisions que les élèves de primaire.</p> Maria-Lourdes Lira-Gonzales, Hossein Nassaji ##submission.copyrightStatement## https://teslcanadajournal.ca/index.php/tesl/article/view/tesl.v37i2.1333 Wed, 02 Dec 2020 11:27:16 -0800 Learner Personality and Response to Oral Corrective Feedback in an English for Academic Purposes Context https://teslcanadajournal.ca/index.php/tesl/article/view/tesl.v37i2.1334 <p>Corrective feedback (CF) is an important part of effective instruction, and a rich body of research has investigated how best to implement various CF strategies and approaches. Researchers have increasingly become aware of individual difference that have an impact on the effect and effectiveness of CF. One area of individual difference that has been shown to influence learning outcomes is personality; yet, findings have been inconsistent, and the influence of learners’ personality traits on oral CF effectiveness has largely been neglected. This study aimed to fill this gap by investigating how learners with different personalities experience and benefit from different types of oral CF. Situated in an intact class of adult language-learners in an academic context, data collection included a Five Factor Model (FFM) personality test, video and audio recordings of classroom activities, and individual interviews/stimulated-recall sessions. The findings of this study suggest that personality traits do appear to play a role in how students experience CF. Relationships between global FFM personality traits and CF response emerged: competitiveness and perfectionism characteristics appeared influential and a possible interaction between agreeableness and neuroticism is discussed. Pedagogical implications are suggested.</p> <p>La rétroaction corrective est une partie importante de l’instruction efficace, et un important corpus de recherche s’est penché sur la meilleure façon de mettre en place des stratégies et des approches de rétroaction corrective. Les chercheurs sont devenus de plus en plus conscients des différences individuelles qui ont un impact sur l’effet et sur l’efficacité de la rétroaction corrective. On a montré qu’une aire de différence individuelle, la personnalité, influence les résultats d’apprentissage; cependant, les résultats ne sont pas uniformes, et l’influence des traits de personnalité des apprenants sur l’efficacité de la rétroaction corrective orale a été pour la plupart négligée. Le but de la présente étude était de combler cette lacune en étudiant comment des apprenants de différente personnalité vivent et bénéficien de différents types de rétroactions correctives orales. Située dans une classe intacte d’apprenants adultes de langues dans un contexte universitaire, la collecte de données comprenait un test de personnalité se basant sur le modèle en cinq facteurs (MCF), des enregistrements audio et vidéo des activités de classe, ainsi que des séances d’entrevues individuelles/de rappels stimulés. Les résultats de cette étude suggèrent que les traits de personnalité semblent bien jouer un rôle dans la façon dont les étudiants perçoivent la rétroaction corrective. Les relations entre les traits&nbsp;de personnalité généraux MCF et la réaction à la rétroaction corrective ont montré que : les caractéristiques de compétitivité et de perfectionnisme semblaient jouer un rôle marquant et on discute d’une interaction possible entre l’agréabilité et le neuroticisme. On suggère des implications pédagogiques.</p> Alina Lemak, Antonella Valeo ##submission.copyrightStatement## https://teslcanadajournal.ca/index.php/tesl/article/view/tesl.v37i2.1334 Wed, 02 Dec 2020 11:42:56 -0800 Investigating EAP Teachers’ Use and Perceptions of Gesture in General and in Corrective Feedback Episodes https://teslcanadajournal.ca/index.php/tesl/article/view/tesl.v37i2.1341 <p>This exploratory study examined the spontaneous use of gestures occurring in general as well as the corrective behaviour of two English for academic purposes (EAP) teachers at a Canadian university. Data were collected by way of an interview, lesson observation, and a stimulated recall session. Prior to the observation, each teacher was interviewed to identify practices (as they relate to gesture and CF) they found effective and employed regularly in their teaching. After the lesson, the teachers watched extracts from their lessons to reflect on the use of gestures in general and in CF episodes specifically, and to explain the motivations and/or reasons behind their choices. Results indicate that the EAP teachers actively used gestures, with many occurring alongside CF moves. They were also strategic in the amount and types of both CF and gesture they used.</p> <p>Cette étude exploratoire a examiné l’utilisation spontanée de gestes qui se produit en général ainsi que dans le cadre de comportement correctif chez deux enseignants d’anglais académique (EAP) d’une université canadienne. Des données ont été recueillies au moyen d’entrevues, d’observation de cours et d’une session de rappel stimulé. Avant de procéder à l’observation, chaque enseignant a fait l’objet d’une entrevue pour identifier les pratiques (en ce qu’elles avaient trait à la gestuelle et à la rétroaction corrective) qu’ils trouvaient utiles et employaient régulièrement quand ils enseignent. Après la leçon, les enseignants ont visionné des extraits de leur leçon afin de réfléchir à l’utilisation de gestes en général et lors de la rétroaction corrective en particulier, ainsi que pour expliquer les motivations et/ou les raisons qui sous-tendaient leurs choix. Les résultats indiquent que les enseignants d’EAP utilisaient la gestuelle de façon active, dont une grande partie se produisait en même temps que les gestes de rétroaction corrective. La quantité et le type de gestuelle et de rétroaction corrective étaient utilisés de façon stratégique.</p> Eva Kartchava, Abdizalon Mohamed ##submission.copyrightStatement## https://teslcanadajournal.ca/index.php/tesl/article/view/tesl.v37i2.1341 Wed, 02 Dec 2020 11:52:26 -0800 Dynamic Written Corrective Feedback among Graduate Students: The Effects of Feedback Timing https://teslcanadajournal.ca/index.php/tesl/article/view/tesl.v37i2.1339 <p>Dynamic written corrective feedback (DWCF) is a pedagogical approach that offer meaningful, manageable, constant, and timely corrective feedback on student writing (Hartshorn et al., 2010). It emphasizes indirect and comprehensive writte error correction on short, daily writing assignments. Numerous studies have demonstrated that its use can lead to fewer language errors among undergraduate and pre-matriculated college writers (see Kurzer, 2018). However, the benefits of DWCF among second language (L2) graduate writers and the role of feedback timing have not been well examined. We analyzed timed writing samples over a 12-week intervention from 22 L2 graduate students who either received biweekly feedback on their writing throughout a semester, or postponed feedback until the last two weeks of the semester. Writing was analyzed for grammatical errors, lexical and syntactic complexity, and fluency. Results showed that neither timely nor postponed feedback led to significant improvement in grammatical accuracy or lexical complexity, but timely feedback did result in more fluent and complex writing. These findings suggest that the timing of feedback may be trivial for accuracy development but is more important for complexity among graduate writers. Teachers, teacher trainers, and writing administrators may use these insights as they plan curricula and design grammar and writing interventions.</p> <p>La rétroaction corrective écrite dynamique (RCED) est une approche pédagogique qui propose une rétroaction significative, gérable, constante et opportune sur les rédactions des étudiants (Hartshorn et al. 2010). Elle insiste sur la correction complète et indirecte d’erreurs dans de courts devoirs de rédaction quotidiens. De nombreuses études ont démontré que son utilisation peut amener les rédacteurs de premier cycle ou pré-inscrits au collège à faire moins d’erreurs de langue (voir Kurzer, 2018). Cependant, les avantages de la RCED chez les rédacteurs diplômés de seconde langue (L2) et le rôle joué par l’opportunité de la rétroaction n’ont pas été bien étudiés. Nous avons analysé des échantillons de rédaction écrites en temps limité sur une période d’intervention de 12 semaines chez 22 étudiants diplômés de L2 qui recevaient de la rétroaction deux fois par semaine sur leurs rédactions pendant la durée du semestre, ou une rétroaction différée jusqu’à deux semaines avant la fin du semestre. Les rédactions ont été analysées pour découvrir les erreurs grammaticales, la complexité lexicale et syntaxique, ainsi que la fluidité Les résultats ont montré que ni la rétroaction opportune, ni la rétraction différé ne se traduisaient par une amélioration marquée de la précision grammaticale ou de la complexité lexicale, mais la rétroaction opportune menait à une rédaction plus fluide et plus complexe. Ces résultats suggèrent que l’opportunité de la rétroaction peut ne pas beaucoup influer sur le développement de la précision, mais s’avère plus importante pour la complexité chez les rédacteurs diplômés. Les enseignants, les formateurs d’enseignants et les administrateurs de programmes de rédaction peuvent se servir de ces résultats lorsqu’ils planifient les programmes et conçoivent les interventions en grammaire et en rédaction.</p> Grant Eckstein, Maureen Sims, Lisa Rohm ##submission.copyrightStatement## https://teslcanadajournal.ca/index.php/tesl/article/view/tesl.v37i2.1339 Wed, 02 Dec 2020 00:00:00 -0800 “That’s Just How We Say it”: Understanding L2 Student Writers’ Responses to Written and Negotiated Corrective Feedback Through Critical Incidents https://teslcanadajournal.ca/index.php/tesl/article/view/tesl.v37i2.1332 <p>According to sociocultural theory (SCT), corrective feedback (CF) entails a negotiation process whereby writing instructors support second language (L2) writers in self-correction and provide a level of guidance needed for writers to actively engage in revision tasks (Aljaafreh &amp; Lantolf, 1994). Drawing on SCT, this collaborative self-study details the CF experiences of one writing instructor and four L2 students. Focusing on six “critical incidents” occurring within the instructor’s teaching context (a developmental writing course in a Northeastern U.S. university), the authors investigate L2 writers’ responses to written (WCF) and negotiated oral CF. During these incidents, students engaged with different forms of CF. The authors’ analysis of these incidents draws attention to the micro- and macro-contextual features that complicate students’ uptake and perceptions about differing forms of CF. Findings reveal the importance of face to- face negotiation in resolving lexicogrammatical issues. Despite some students’ successful uptake of WCF, the paper argues that negotiated feedback provides L2 writers with additional opportunities to develop writing identities and to assert their writerly agency. Pedagogical implications are discussed.</p> <p>Selon la théorie socioculturelle (TSC), la rétroaction corrective (RC) implique un processus de négociation par lequel les instructeurs en rédaction soutiennent les rédacteurs de langue seconde (L2) pour s’autocorriger et fournissent un niveau de conseils nécessaire pour que les rédacteurs s’impliquent activement dans les tâches de révision (Aljaafreh &amp; Lantolf, 1994). En s’inspirant de TSC, cette autoévaluation collaborative décrit en détail les expériences de RC d’un instructeur en rédaction et de quatre étudiants de L2. En se concentrant sur six « événements critiques » qui se sont produits dans le contexte d’enseignement de l’instructeur (un cours de développement des habiletés de rédaction dans une université du nord-est des États-Unis), les auteurs ont enquêté sur les réactions des rédacteurs de L2 à la rétroaction corrective par écrit et à la rétroaction négociée orale. Lors de ces événements, les étudiants ont participé à plusieurs formes de RC. L’analyse que les auteurs font de ces événements attire l’attention sur les caractéristiques microcontextuelles et macrocontextuelles qui compliquent l’assimilation et les perceptions des étudiants par rapport aux différentes formes de RC. Les résultats montrent l’importance de la négociation face-à-face pour résoudre les problèmes lexicogrammaticaux. Malgré l’assimilation réussie de la&nbsp;RC écrite par certains étudiants, cet article avance que la rétroaction négociée fournit aux rédacteurs plus d’occasions de développer leur identité de rédacteur et d’affirmer leur activité d’écrivain. L’article discute des implications pédagogiques.</p> Emma R Britton, Theresa Y Austin ##submission.copyrightStatement## https://teslcanadajournal.ca/index.php/tesl/article/view/tesl.v37i2.1332 Wed, 02 Dec 2020 00:00:00 -0800 The Visibility of Oral Corrective Feedback Research in Teacher Education Textbooks https://teslcanadajournal.ca/index.php/tesl/article/view/tesl.v37i2.1338 <p>The issue of whether, when, and how to respond to learners’ oral errors is something every teacher has to consider. Early studies of teachers’ feedback practices consisted of observations of how they managed this complex process (e.g., Lyster &amp; Ranta, 1997). Beginning with these descriptions, a large body of research on types of oral corrective feedback (OCF) and their relative impact on L2 learning has emerged over the past few decades. OCF is thus an ideal topic for examining the degree to which second language acquisition (SLA) research-based discourse has influenced pedagogical discourse (Ellis &amp; Shintani, 2014). This study examined how the topic of OCF is represented in 30 textbooks used in language teacher education courses. The amount of text dealing with OCF and the number of cited SLA references were quantified, and the textbooks’ advice was analyzed and compared to the findings from research. The results revealed variability across the textbooks in the degree to which OCF is treated, what is said about it, and the extent to which research is cited. Some textbook authors clearly have chosen not to highlight the contribution of research for language teaching, thus potentially limiting novice teachers’ exposure to researchers’ insights about error correction.</p> <p>La question de savoir s’il faut réagir aux erreurs orales des apprenants, quand et comment y réagir doit se poser à chaque enseignant. Les premières études sur les pratiques de rétroaction des enseignants étaient composées d’observations sur la façon dont ils géraient ce processus complexe (par ex., Lyster &amp; Ranta, 1997). À partir de ces descriptions, un vaste corpus de recherche sur les types de rétroaction corrective orale (RCO) et sur leur impact relatif sur l’apprentissage de la langue seconde a vu le jour au cours des quelques dernières décennies. Par conséquent, la RCO est un sujet idéal pour examiner dans quelle mesure le discours fondé sur la recherche en matière d’acquisition de la langue seconde (ALS) a influencé le discours pédagogique (Ellis &amp; Shintani, 2014). Cette étude examine comment le sujet de la RCO est représenté dans 30 manuels utilisés dans les cours de formation des enseignants de langue. On a quantifi le nombre de textes parlant de la RCO ainsi que le nombre de références d’ALS citées, et les conseils fournis par les manuels ont été analysés et comparés aux résultats de la recherche. Les résultats de ce travail ont révélé une variabilité entre les manuels par rapport à la mesure dont on traitait de la RCO, ce qu’on en disait, ainsi que le degré où l’on citait la recherche. Certains auteurs de manuels ont clairement choisi de ne pas souligner la contribution de la recherche sur l’enseignement des langues, limitant de ce fait l’exposition des enseignants novices aux perspectives des chercheurs sur la correction des erreurs.</p> Majid Nikouee, Leila Ranta ##submission.copyrightStatement## https://teslcanadajournal.ca/index.php/tesl/article/view/tesl.v37i2.1338 Wed, 02 Dec 2020 12:17:04 -0800 Corrective Feedback and Multimodality: Rethinking Categories in Telecollaborative Learning https://teslcanadajournal.ca/index.php/tesl/article/view/tesl.v37i2.1335 <p>Teletandem (Telles, 2009) is a model of telecollaboration in which pairs of foreign language students from different countries meet regularly and virtually to learn each other’s languages. Within this context, participants are expected to help their partners learn by providing feedback. The multimodal nature of this type of environment, however, may offer different learning opportunities (Guichon &amp; Cohen, 2016) and have an impact on feedback provision. This research aims at investigating peer corrective feedback in Teletandem in relation to the different modes. Using a case study approach, we describe how three Brazilians offered feedback to learners of Portuguese as a foreign language. Data used came from 20 Teletandem oral sessions that took place over a period of three years and were stored in MulTeC (Aranha &amp; Lopes, 2019). Data analysis revealed that CF provision is characterized by reformulations, with a blurred distinction between recasts and explicit corrections due to a combination of multimodal strategies. Results also indicate that error correction may be more (or less) emphasized depending on how interlocutors combine multimodal resources. Pedagogical implications are discussed.</p> <p>Teletandem (Telles, 2009) est un modèle de télécollaboration par lequel des paires d’étudiants de langue étrangère originaires de différents pays se rencontrent régulièrement de façon virtuelle pour apprendre les langues des uns des autres. Dans ce contexte, on s’attend à ce que les participants aident leur partenaire à apprendre en leur fournissant de la rétroaction. La nature multimodale de ce type d’environnement peut, cependant, offrir diverses occasions d’apprentissage (Guichon &amp; Cohen, 2016) et influencer la façon dont la rétroaction est fournie. Le but de cette recherche est d’étudier la rétroaction corrective par les pairs dans Teletandem par rapport aux différents modes. En se servant d’une approche par étude de cas, nous décrivons comment trois Brésiliens ont offert de la rétroaction à des apprenants de portugais langue étrangère. Les données utilisées venaient de 20 sessions orales de Teletandem qui s’étaient déroulées sur une période de trois ans et ont été stockées sur MulTeC (Aranha &amp; Lopes, 2019). L’analyse des données a révélé que la fourniture de rétroaction corrective se caractérise par des reformulations, qui ne distinguent pas très bien entre des refontes et des corrections explicites, ce qui est dû à une combinaison de stratégies multimodales. Les résultats indiquent également que la correction des erreurs peut être plus ou moins soulignée selon la façon dont les interlocuteurs combinent les ressources multimodales. On discute des implications pédagogiques.</p> Ana Freschi, Suzi Cavalari ##submission.copyrightStatement## https://teslcanadajournal.ca/index.php/tesl/article/view/tesl.v37i2.1335 Wed, 02 Dec 2020 00:00:00 -0800 Second Language Learners’ and Teachers’ Perceptions of Delayed Immediate Corrective Feedback in an Asynchronous Online Setting An Exploratory Study https://teslcanadajournal.ca/index.php/tesl/article/view/tesl.v37i2.1336 <p>Online language courses that rely on asynchronous teacher-learner communication face a practical problem when it comes to the provision of immediate corrective feedback by the teacher in oral interaction tasks. In this learning context, learners can still communicate synchronously and record their interaction without the teacher being present, but feedback by the teacher will be delayed in time. Research indicates that the effectiveness of feedback decreases as the time between the error and the correction increases and that immediate feedback is more effective (Arroyo &amp; Yilmaz, 2018; Shintani &amp; Aubrey, 2016). In this exploratory study conducted at an online university, we implemented a novel type of feedback we referred to as delayed immediate corrective feedback (DICF) and analyzed second language learners’ and teachers’ perceptions regarding its effectiveness and usefulness. Our goal was to assess the feasibility of implementing this type of feedback in our context and, ultimately, in other contexts where communication between teachers and learners takes place asynchronously. DICF was provided by teachers orally via screencast video. Learners and teachers’ perceptions were collected via two separate questionnaires. The results showed that teachers and learners responded positively to DICF and several potential benefits were identified.</p> <p>Les cours de langue en ligne qui s’appuient sur la communication asynchrone enseignant-apprenant rencontrent un problème pratique quand vient le temps de fournir de la rétroaction corrective immédiate par l’enseignant lors des tâches d’interaction orale. Dans ce contexte d’apprentissage, les apprenants peuvent toujours communiquer de manière synchrone et enregistrer leur interaction sans que l’enseignant soit présent, mais la rétroaction de l’enseignant sera décalée dans le temps. La recherche indique que l’efficacité de la rétroaction diminue au fur et à mesure que le temps entre l’erreur et la correction augmente, et que la rétroaction immédiate est plus efficace (Arroyo &amp; Yilmaz, 2018; Shintani &amp; Aubrey, 2016). Dans cette étude exploratoire menée auprès d’une université en ligne, nous avons mis en place une nouvelle forme de rétroaction, que nous avons appelée rétroaction corrective immédiate retardée (RCIR), et nous avons analysé les perceptions des apprenants de langue seconde et des enseignants quant à son utilité et à son efficacité. Notre objectif était d’évaluer la faisabilité de mettre en place ce type de&nbsp;rétroaction dans notre contexte, et par extension, dans d’autres contextes où la communication entre apprenants et enseignants se passe de manière asynchrone. La RCIR a été fournie oralement par des enseignants à l’aide de vidéos d’écrans. Les perceptions des apprenants et des enseignants ont été recueillies dans deux questionnaires distincts. Les résultats ont montré qu’apprenants et enseignants ont réagi à la RCIR de manière positive et plusieurs avantages potentiels ont été identifiés.</p> Laia Canals, Gisela Granena, Yucel Yilmaz, Aleksandra Malicka ##submission.copyrightStatement## https://teslcanadajournal.ca/index.php/tesl/article/view/tesl.v37i2.1336 Wed, 02 Dec 2020 12:32:00 -0800 Metacognitive Instruction and Interactional Feedback in a Computer-Mediated Environment https://teslcanadajournal.ca/index.php/tesl/article/view/tesl.v37i2.1337 <p>Multiple theoretical frameworks support the notion of interactional feedback as facilitative of second language (L2) development. However, research demonstrates that learners often avoid providing feedback during peer collaborative work, thus failing to take advantage of key opportunities for language learning and development. Recent studies have examined how metacognitive instruction (MI) may be used to explicitly train learners in the provision of interactional feedback, with results showing increased instances of feedback (Fujii et al., 2016) and improved L2 outcomes (e.g., Sato &amp; Loewen, 2018; Sippel, 2019). Building on this work, this exploratory study investigated the effects of MI on intermediate L2 English learners’ (n = 26) provision of interactional features in synchronous computer-mediated communication. Using a pretest-treatment-posttest design, all learners completed three decision-consensus tasks, with learners in the treatment group receiving direct instruction on the benefits of interaction via an instructional video, a practice task, and subsequent whole-class debriefing. The control group completed the tasks without MI. Results demonstrate that learners’ provision of interactional feedback and language-related episodes increased following MI, with qualitative measures indicating learners had positive perceptions of the training and improved awareness of the potential benefits of interactional feedback in computer-mediated communication.</p> <p>De multiples approches théoriques soutiennent la notion de rétroaction interactionnelle comme facilitateur du développement d’une langue seconde (L2). Cependant, les recherches démontrent que les apprenants évitent souvent de présenter une rétroaction pendant le travail collaboratif entre pairs, ne profitan ainsi pas des principales possibilités d’apprentissage et de développement des langues. Des études récentes ont examiné comment l’enseignement métacognitif (EM) peut être utilisé pour former explicitement les apprenants à la rétroaction interactionnelle, les résultats montrant une augmentation des cas de rétroaction (Fujii et al., 2016) et une amélioration des résultats en L2 (par exemple, Sato &amp; Loewen, 2018; Sippel, 2019). S’appuyant sur ces travaux, cette étude exploratoire a examiné les effets de l’EM sur l’offre de fonctions interactionnelles dans la communication synchrone par ordinateur aux apprenants d’anglais de niveau intermédiaire L2 (n = 26). En utilisant un modèle de pré-traitement-post-test, tous les apprenants ont accompli trois tâches de consensus décisionnel, les apprenants du groupe de traitement recevant des consignes directes sur les avantages de l’interaction via une vidéo pédagogique, une tâche de pratique et un compte rendu ultérieur pour toute la classe. Le groupe de contrôle a effectué les tâches&nbsp;sans EM. Les résultats montrent que l’apport d’une rétroaction interactionnelle et d’épisodes liés à la langue par les apprenants a augmenté après l’EM, avec des mesures qualitatives indiquant que les apprenants avaient des perceptions positives de la formation et une meilleure sensibilisation aux avantages potentiels de la rétroaction interactionnelle dans la communication par ordinateur.</p> Nicole Ziegler, Kara Moranski, George Smith, Huy Phung ##submission.copyrightStatement## https://teslcanadajournal.ca/index.php/tesl/article/view/tesl.v37i2.1337 Wed, 02 Dec 2020 13:21:36 -0800 Perspectives on Using Automated Writing Evaluation Systems to Provide Written Corrective Feedback in the ESL Classroom https://teslcanadajournal.ca/index.php/tesl/article/view/tesl.v37i2.1340 <p>While feedback is widely considered essential for second language (L2) writing development (Bitchener &amp; Ferris, 2012), teachers may not always be able to provide their learners with immediate and frequent corrective feedback. Automated writing evaluation (AWE) systems can help respond to this challenge by providing L2 learners with written corrective feedback (WCF) instantaneously and as frequently as needed both inside and outside the ESL classroom. Proponents of the use of AWE systems argue that these systems can facilitate more writing practice, increase learner motivation and accuracy, and promote learner autonomy. Critics argue that AWE systems cannot give individualized feedback, are prone to errors, can diminish the role of the teacher, and warp students’ notions of good writing. As a compromise, it is recommended to use feedback from AWE systems to complement, rather than replace, teacher WCF. In this perspectives paper, we discuss the main benefits and drawbacks of using AWE to provide WCF in the ESL classroom. We conclude by arguing that, when used judiciously and effectively to complement teacher feedback, WCF from AWE systems can support teachers’ work and enhance learners’ writing motivation and development in the ESL classroom.</p> <p>Alors qu’un consensus existe pour dire que la rétroaction est essentielle pour le développement de la rédaction en langue seconde (L2) (Bitchener &amp; Ferris, 2012), les enseignants ne sont peut-être pas toujours en mesure de fournir une rétroaction corrective immédiate et fréquente à leurs apprenants. Les systèmes d’évaluation automatique de rédaction peuvent aider à répondre à ce défi en fournissant aux apprenants de L2 une rétroaction corrective écrite instantanée et de façon aussi fréquente que nécessaire à la fois en classe et hors de la classe d’ALS. Les défenseurs de l’utilisation des systèmes disent que ces systèmes peuvent encourager la pratique de la rédaction, augmenter la motivation et la précision de l’apprenant et promouvoir l’autonomie de l’apprenant. Les critiques avancent que les systèmes d’évaluation automatique ne peuvent pas donner de rétroaction personnalisée, sont susceptibles de faire des erreurs, peuvent diminuer le rôle de l’enseignant et déformer la perception des étudiants quant à ce qui constitue une bonne rédaction. On recommande, comme compromis, d’utiliser la rétroaction&nbsp;des systèmes d’évaluation automatique comme un complément, plutôt que comme un remplacement de la rétroaction corrective écrite de l’enseignant. Dans cet article donnant des perspectives, nous discutons des principaux avantages et inconvénients de l’utilisation de l’évaluation automatique de rédaction pour fournir de la rétroaction corrective écrite dans la classe d’anglais langue seconde. Nous arrivons à la conclusion que, utilisée de manière judicieuse et efficace pour compléter la rétroaction de l’enseignant, la rétroaction corrective écrite issue des systèmes d’évaluation automatique de rédaction peut soutenir le travail des enseignants et augmenter la motivation et le développement de la rédaction des apprenants dans la classe d’ALS.</p> Johanathan Woodworth, Khaled Barkaoui ##submission.copyrightStatement## https://teslcanadajournal.ca/index.php/tesl/article/view/tesl.v37i2.1340 Wed, 02 Dec 2020 13:16:01 -0800